Trek – Jour 2 : Bamboo (1950 m) – Lama Hotel (2440 m)

  • 3,5 km
  • + 500 m
  • 3 h

On se réveille très courbaturés parce qu’on est pas très malin : on a oublié de s’étirer après être arrivés la veille. Pas grave ! Mieux vaut tard que jamais ! Les étirements nous permettent de tenir debout et puis, le temps de se mettre en route, ça passe.

_DSC0133

En plein jour, avec le ciel dégagé, on se rend compte que ce village a vécu des éboulis impressionnants avec le tremblement de terre. D’énormes blocs de pierre jonchent le minuscule village, au pied des énormes traînées qui témoignent des glissements de terrain.

_DSC0135

Notre route reprend à travers la jungle et longe encore le torrent. Nos corps sont assez épuisés de la veille, alors on décide de faire une petite marche aujourd’hui. La décision est sage car il s’agit du tronçon le plus pentu de ce trek.

_DSC0243

Le matin, on marche vraiment doucement, ce qui nous permet de voir des singes blancs et de petits écureuils qui poussent des cris assez singuliers qu’on avait d’abord pris pour ceux d’un oiseau. Le paysage commence à changer lorsqu’on arrive au 2e pont suspendu : la jungle va laisser place à des forêts plus éparses et a des paysages beaucoup plus rocailleux. On longe le torrent, ce qui nous permet de profiter des petites sources adjacentes pour faire des pauses et remplir nos gourdes.

_DSC0151

_DSC0162

Le chemin est vraiment difficile et raide au point où on commence à se demander si on n’a pas mis la barre trop haute. On verra bien demain ce que ça donne avec un peu plus de repos.

Un peu plus tard, des népalais nous stoppent : on ne peut pas monter plus loin pour le moment car il y a des chutes de pierres. On attend donc là presque 1 heure. On discute un peu avec les gens qui nous ont arrêtés et qui nous proposent des lodges.

On se remet en route après cette pause imposées, et il est vrai qu’on est entourés de pierres. Là encore, c’est très raide et il est difficile de profiter du paysage puisqu’on doit constamment garder les yeux au sol pour faire attention où on marche. On arrive finalement à Rimche pour un Dal-Bhat bien mérité.

Notre hôte nous ressert 2 fois comme l’est traditionnellement servi un bon dal-bhat, ce qui ne nous empêchera pas d’avoir à nouveau faim 2 heures plus tard. Dans cette lodge, on rencontre un couple de hollandais à qui on raconte notre expérience de bénévolat : l’école les enfants, … On est content, car, avant de partir, ils nous demandent les coordonnées de l’école. De nouveaux parrains peut-être ?

_DSC0166

                                                                            On se remet en marche, le ventre plein, et ça va un peu mieux. Trente minutes plus tard, vers 14h30, on arrive à Lama où on décide de s’arrêter. Notre hôte nous propose une chambre à 200 NPR si on dîne chez lui. Les oreillers sont confortables et il y a même une douche solaire.

_DSC0182

Journée de repos : on passe l’après-midi près du poêle à bois, à lire, dessiner ou écrire ces quelques mots.

On a déjà faim alors on patiente en allant prendre des photos et en jouant aux cartes jusqu’à ce que notre chow-mein arrive pour notre plus grand bonheur. On rejoint notre chambre assez tôt pour lire mais, encore une fois, on ne tiendra pas longtemps.

_DSC0169

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s