TREK : étapes et recommandations pour les lodges

Jour 1 : DUNCHE (1950 M) – THULO SYABRU (2200M) – BAMBOO (1950 M)

• 20 km
• +/- 1500
• 8 h

Jour 2 : BAMBOO (1950 M) – LAMA HOTEL (2440 M)

• 3,5 km
• + 530 m
• 3 h

Jour 3 : LAMA HOTEL (2440 M) – GHORA TABELA ( 2900 M ) – LANGTANG GUMPA (3400 M)

• 10 km
• + 1000 m
• 5h

Jour 4 : LANGTANG GUMPA (3400 M) – LANGTANG (3514 M) – MUNDU – KYANGJIN (3900 M)

• 8 km
• + 500 m
• 4 h

Jour 5 : KYANGJIN (3900 M) – KYANGJIN RI ( 4300 M) – MUNDU – LANGTANG (3514 M) – WOODLAND (2780 M)

• 16 km
• + 350 – 1450 m
• 8 h

Jour 6 : WOODLAND (2780 M) – BAMBOO – DHOMEN (1600 M ) – THULO SYABRU ( 2200 M )

• 16 km
• – 1080 m + 500m
• 8 h

Jour 7 : THULO SYABRU ( 2200 M)
Jour de repos

Jour 8 : THULO SYABRU ( 2200 M) – CHANDAMBARI (3250 M)

• 6,5 KM
• 1100 M
• 6 KM

Jour 9 : CHANDAMBARI (3250 M) – CHYOLANGPATI (3670 M) – LAUREBINAYAK (3925 M) – GOSAIN KHUNDA (4381 M) – LAUREBNIAYAK (3925 M)

• 12,5 km
• +650 m +466 m
• 6,5 h

Jour 10 : LAUREBNIAYAK (3925 M) – CHANDAMBARI (3250 M) – DEURALI (2662 M) – DHUNCHE (1950 M)

• 9 KM
• -2000 M
• 6H

Les lodges qui sortent du commun :

– LE SNOW FALL HOTEL A THULO SYABRU ( 2200 M )
Cet hôtel dépasse de loin le niveau de confort de tous les autres hôtels du parc national. Après le trek jusqu’à Kyangjin jamais nous n’avions espéré une chambre aussi confortable et une douche avec eau chaude. Les matelas sont un pu bonheur, aussi moelleux que les oreillers. De plus, la nourriture est excellente et les portions généreuses. Et tout cela pour une somme plus que modeste.
Chhimmi et sa femme sont deux hôtes d’une gentillesse incroyable qui nous ont même offert du pain tibétain pour notre voyage.
Nous sommes restés dans cet hôtel car nous avions rencontré la gérante à l’aller. On a fait le chemin ensemble de Barabal jusqu’à Thulo Syabru car elle rapportait du beurre de yak pour la Lodge. Nous étions resté manger pour le déjeuner et nous avions rencontré Chhimmi, son mari. En discutant on lui raconte qu’on est volontaires dans une école et il nous explique que lui cherche souvent des places pour des enfants du village dans les écoles de Katmandou. Il nous parle de deux familles et on promet de revenir au retour pour en discuter plus longuement. C’est ce qu’on a fait. On était vraiment très heureux de rencontrer ce couple qui a le cœur sur la main.
– LE PANORAMA VIEW A LANGTANG GUMPA (3400 M)
Il s’agit d’une petite lodge avant Langtang ou il y a seulement 4 chambres. C’est très propre, confortable et la cuisine de la maman est excellente. Elle fait aussi des plats locaux traditionnels qu’on ne trouve pas partout. Les enfants de cette famille sont très sympas et se feront un plaisir de vous emmener sur les hauteurs environnantes pour essayer de voir un « dafe », oiseau symbolique du Népal. Jangchu, l’un des garçons, souhaiterait apprendre le français. On lui a donc déposé un livre à son école pour qu’il puisse apprendre.
– LE MORNING VIEW A LAUREBINAYAK (3925 M)
Cette lodge est un peu plus grande et le confort plus sommaire mais tres acceptable et encore une fois tres propre. Elle est tenue par la cousine de la famille qui tient la lodge de Panorama View à Langtang Gumpa et dont la générosité est égale à celle de la famille de Thulo Syabru. La cuisine de la femme qui tient la lodge est encore une fois excellente et les prix plus que modérés pour l’altitude ou elle se trouve. Sans parler de la vue qui, au lever comme au coucher du soleil, est somptueuse.
– LE RED PANDA HOTEL A CHANDAMBARI (3250 M)
Cette lodge n’a rien de special et pour être honnête, c’est un peu l’usine au sens où, quand on y était, il y avait des groupes de touristes assez nombreux. Mais nous avons apprécié le fait que la chambre ne se paie pas : vous donner simplement un pourboire dont vous fixez vous-même le prix.
– LA PREMIERE MAISON DE MUNDU (dans le sens de retour de trek quand on vient de Langtang)
Ici, il ne s’agit pas d’une lodge mais d’une famille qui nous a propose un the sur le chemin. Nous n’avions pas encore déjeuné ce jour-la alors nous lui avons demande s’il était possible de manger. La maman de la maison nous a préparé un énorme dal-bhat à un prix qui défie toute compétitivité. Nous avons la chance de pouvoir parle un peu népalais ce qui nous a permis de faire la conversation et de comprendre que cette femme a perdu un de ses jeunes fils dans le tremblement de terre de 2015. Elle galère financièrement pour envoyer sa fille et son fils survivant dans de bonnes écoles a Katmandou. La gentillesse et la douleur de cette femme sont touchantes et, c’est bien de pouvoir un peu aider des familles qui ne tiennent pas de grosses lodge et qui travaillent dur pour survivre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s