Thamel et le marché européen

On entame notre premier jour ici et la veille, Jean-Jacques (alias John, car les enfants n’arrivaient pas à dire son nom), nous avait proposé de nous emmener faire un petit tour à Thamel, le quartier des boutiques où les européens vont souvent se promener. C’est en bus qu’on y va, ces espèces de vans blancs qui hurlent des destinations qu’on ne comprend pas et qui sont souvent pleins à craquer. Il faut soi-même hurler le nom du quartier où on veut aller pour vérifier que le bus va bien dans cette direction. Une petite famille népalaise fait de la place à Laura au fond pour qu’elle puisse s’asseoir et c’est parti !

20161210_0010
On essaie de mémoriser le chemin pour les jours où on devra rentrer seuls, mais ce n’est pas si simple. En route, on s’arrête au marché européen qui se cache dans des petites rues. C’est en fait un grand jardin entouré de stands où on trouve du miel de montagne (toxique si on en mange trop !), des étoffes, des vêtements, des savons, des bougies, et même … du fromage ! Morbier, camembert, saint-nectaire … les français sont décidemment partout. Tout ceci sur fond de musique traditionnelle népalaise. Pramod est déjà là et nous prépare une petite surprise pour le repas du midi car une nouvelle bénévole arrive pour 3 mois elle aussi : fromage et vin rouge pour tous ! Vous l’aurez compris, la transition est assez douce.

20161210_0032
Temple boudhiste

Après ce petit bain d’occident, on repart pour un plongeon népalais cette fois. Bienvenue à Thamel ! Ses boutiques colorées, ses temples, ses rues bondées, ses touk-touk … on entre dans une boutique d’étoffes de pashmina et de cashemire. Le vendeur nous accueille tout de suite pour savoir qu’est-ce qu’on fait ici au Népal et pour combien de temps on reste, puis quand il apprend qu’on est ici pour faire du bénévolat, il nous donne son numéro pour venir prendre le thé un de ces jours. C’est l’un des premières choses qui frappent ici : la gentillesse des gens !

En accompagnant John dans les boutiques, on se rend compte qu’il faut tout marchander et ne pas hésiter à dire pourquoi on est ici pour avoir des prix corrects. C’est d’ailleurs assez difficile psychologiquement car on n’est pas vraiment à l’aise avec l’idée de faire baisser des prix alors que les gens n’ont pas grand chose. On devra s’y faire.

20161210_0047
Entrée du temple

En chemin, on tombe sur un temple Boudhiste avec une pancarte « all religions welcome », entouré de maisons népalaises traditionnelles décorées avec des panneaux de bois gravés, dont certaines ne tiennent que grâce à des cales. Au début, on n’ose pas trop entrer dans le temple, mais une mamie népalaise fait signe à Laura de venir et lui montre comment faire tourner les moulins à prières, de grands cylindres de bois gravés eux aussi, et qui continnent des prières.

20161210_0049
Moulins à prières

Après cette petite promenade, il est temps de rentrer pour rencontrer Marion et partager ce repas typiquement français !

Publicités

2 commentaires sur « Thamel et le marché européen »

  1. Bonjour,
    Sommes contents de pouvoir profiter des merveilleuses images que vous
    transmettez accompagnés de vos commentaires super intéressants . Continuerons avec passion à vous suivre tout au long de votre séjour .
    A plus. Bises

    Jacqueline et billy

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s